Contribution EGF BTP sur la BIM

> Télécharger la contribution EGF BTP au format pdf

La maquette numérique est un formidable outil d’ingénierie concourante bien connu et utilisé par les entreprises générales pour tous types d’ouvrages. L’expérience de celles-ci conduit à effectuer les observations suivantes :

L’utilisation de la maquette numérique est une démarche de progrès de  type industriel qui conduit à la fois à réduire les coûts des bâtiments, à améliorer la qualité et les délais. Elle permet de construire mieux au juste prix en optimisant les  ressources et en améliorant les interfaces techniques entre corps d’état. Les gains sur les délais de réalisation d’une opération sont significatifs.

Un bâtiment de meilleure qualité construit avec un coût maîtrisé permet au maître d’ouvrage  de disposer d’une offre mieux adaptée à la demande du marché et de réaliser lui-même des économies de maintenance et d’exploitation.

La maquette numérique permet également de renforcer le partenariat avec les entreprises sous traitantes dans des conditions de logiciels interopérables entre les acteurs. Elle conduit à pérenniser les relations entre entreprises principales et sous traitantes qui prennent de plus en plus l’habitude de travailler en commun dès l’amont grâce à une maquette unique de l’information utilisable par tous.

En tant qu’entreprises générales responsables de la qualité globale de l’ouvrage construit et de la gestion optimisée des interfaces de celui-ci  nous sommes à même de valider la qualité des informations recensées concernant l’ouvrage et permettant une meilleure utilisation de celui-ci en phase d’exploitation.

Lors de la phase amont de la conception la maquette doit contenir essentiellement des valeurs d’usage plutôt que des descriptions détaillées de matériaux ou matériels

Nous pensons en outre qu’en amont de l’utilisation de la maquette numérique il faut retrouver des valeurs d’usage plutôt que la description détaillée des matériaux qui permettent l’optimisation de la conception.

L’optimisation de l’utilisation de la maquette numérique suppose que la mise en place de celle-ci fasse l’objet d’une attribution spécifique à un prestataire avant la désignation de la maîtrise d’œuvre ou du groupement concepteur réalisateur. Les professions  doivent travailler ensemble en amont du projet afin d’anticiper les données nécessaires à chacune d’elles. Les approches contractuelles de dévolution des maîtres d’ouvrage doivent ainsi être globales et favoriser l’ingénierie concourante.

L’enjeu du développement de la BIM est la mutation numérique de l’industrie immobilière et de la construction. Cela suppose une amélioration de l’interopérabilité des logiciels des différents acteurs qui demeure un défi parfaitement tenable.

Publicités

Les commentaires sont fermés.